Les agents nuisibles.

 

Les agents nuisibles des locaux d'habitation font partie des parasites que l'on doit savoir détecter si l'on veut les combattre efficacement. On distingue trois groupes d'agents nuisibles: les insectes, les rongeurs et les champignons. Certains s'attaquent à la construction elle-même, et plus particulièrement à toutes les essences de bois, d'autre aux textiles ou à la nourriture, d'autre enfin, quoique inoffensifs, sont simplement désagréables à voir.

<< Les insectes.

Les insectes sont très souvent responsables de dégâts importants sur diverses pièces de bois. Les femelles pondent des oeufs dans les interstices du bois, de ces oeufs naissent des larves qui se développent à l'intérieur du bois et y creusent des galeries.

<< Le capricorne des maison

Sa larve est une sorte de gros ver blanc de 10 à 20mm de long, dont la partie antérieure est élargie et aplatie. Le capricorne s'attaque essentiellement aux bois résineux (sapin, épicéa) et cause des dégâts importants, notamment dans les charpentes. Il perce un réseau de galeries dont les parois sont finement sculptées par les mandibules de la larve qui est capable de perforer des surfaces métalliques (zinc, plomb...) se trouvant sur sont passage.

  Il existe des produits insecticides à action curative et préventive anti-capricorne, le Xylophène SOR par exemple.

  Le bois est sondé de place en place pour déceler les foyers d'infection, puis décapé afin d'éliminer le bois vermoulu en surface et de mettre à nu le bois encore sain. Le produit est ensuite injecté en profondeur dans des forages préalablement exécutés à intervalles réguliers. L'opération terminée, les forages sont obstrués par des chevilles en bois sain, et les faces extérieures de la pièce de bois sont badigeonnées à l'aide du même produit.

Remonter

<< Le lyctus.

Sa larve est un petit ver blanc, en forme de virgules. Elle donne naissance à un insecte brun, dur, au corps allongé en forme de cylindre mesurant de 3 à 6mm. Le lyctus s'attaque principalement aux essences feuillues, souvent tout de suit après la mise en oeuvre. Il perce des galeries obstruées de sciure, souvent si nombreuses que tout l'intérieur du bois est transformé en poussière. Son action se porte principalement sur les menuiseries, parquets et lambourdes.

 Les traitement consiste à pulvériser un insecticide anti-lyctus, le Lignisol A par exemple, sur les pièces de bois atteintes. Pour ce faire, déposez quelques lames de parquet afin d'imprégner le dessous du plancher ainsi que les lambourdes.

Remonter

<< La vrillette. 

Sa larve est un petit ver blanc, mou et poilu qui donne naissance à un insecte roux, dur et trapu dont les antennes se terminent par une petite massue. Longueur: 2 à 4mm pour la petit vrillette,  3 à 6mm pour la grosse.

 La vrillette adultes pénètre dans les maison en volant et y déposent leurs oeuf. Les larves s'enfoncent dans le bois sans qu'on puisse le voir et creusent des galeries pendant environ trois ans. Quand elles sortent de leur état larvaire et deviennent insectes, on peut observer les trous et la fine poussières qu'elles laissent derrière elles.

 Pour y remédier, il faut brosser toutes les surfaces des meubles, y compris les dos et les côtés des tiroirs, avec un insecticide spécial portant le label du centre technique du bois ( Xylamon, par exemple), en prenant soin que le liquide pénètre bien dans les trous. Dans le cas de meubles précieux, il est recommandé d'utiliser une seringue et une aiguille hypodermique. Quand le bois est sec, vous pouvez, en outre, passer une encaustique insecticide. Des entreprises spécialisées effectuent des fumigation dans le cas de meubles précieux ou tapissés qui ne supporteraient pas le traitement dont nous avons parlé plus haut.

Remonter

<< Le termite.

Petit insecte mou, de la taille d'une fourmi, animé de mouvements rapides. Sa couleur n'est pas bien définie, car, ses téguments étant transparents, il peut prendre la couleur du bois qu'il a mangé. Longueur: 5 à 7mm. Les termites s'attaquent à toutes les essences de bois résineux et feuillus. Ils pratiquent des galeries en respectant toujours la surface extérieure du bois, qui peut être réduit à l'épaisseur d'une feuille de papier. Ils vivent en communauté et sont à l'origine de dégâts important, mais exercent leur ravages dans des régions géographiquement localisées:
  • Le termite lucifuge sur la côte méditerranéenne.
  • Le termite de Saintonge dans le sud-Ouest et quelques quartiers de Paris.

 Les termites fuient la lumière et ne circulent pas à l'air libre, mais dans des galeries creusées dans le sol ou dans le bois, ou dans des galeries qu'ils fabriquent eux-même avec de la terre mélangée de salive et d'excréments. Ces galeries sont toujours dépourvues de vermoulures pour permettre une circulation intense; leurs parois sont recouvertes d'un enduit terreux. La colonie ne s'installe pas directement dans le bois d'habitation, mai dans le sol, et arrive aux bois des bâtiments par des galeries.

 Pour lutter de façon préventive contre les termites, il faut:

  • Éviter l'usage du bois dans les soubassements ou au voisinage du sol, ou, en tout cas, n'employer que du bois imprégné à cœur avec un produit  de protection.
  • Prévoir des dispositifs empêchant les termites de construire des galeries qui leur permettraient d'atteindre les bois placés en élévation.
  • Détruire soigneusement toutes les souches d'arbres pouvant se trouver au voisinage des bâtiments.

 Pour éviter ces inconvénients, il sera bon de n'employer pour la construction que des bois secs et sains, de préférence traités avec un produit de protection; d'éviter tout contact entre le sol et le bois; d'interposer une chape isolante entre les fondations et les murs en élévation, si le sol est humide; d'assurer une bonne aération des sous-sols et vides sanitaires; de ne poser les bois que sur des maçonneries parfaitement sèches.

 Pour la lutte curative, dans la plupart des cas il faut faire appel à une entreprise spécialisée. Dès le début de l'invasion des termites, on peut utiliser du fluosilicate de sodium en poudre, produit très efficace.

 Retour aux notes
Remonter











Site Optimisé pour Firefox