Les propriétés du bois


Le jeu du bois

Au moment de l'abattage, le bois peut contenir plus d'eau que de matière-bois : parfois deux fois plus dans certains peupliers. L'humidité est alors supérieure à 100%.

Les vides cellulaires d'un bois vert sont remplis d'eau libre. Elle s'évacuera progressivement par évaporation, sans que le bois ne subisse de retrait ou de déformation : c'est la phase dite de "ressuyage".

Lorsque l'eau libre a entiérement disparu (point de saturation), il ne reste que l'eau liée qui imprègne les membranes des cellules. Le départ de cette eau liée entraîne des phénomènes de retrait et déformation.

Le point de saturation des fibres, en dessous duquel se manifeste le "jeu du bois", est de l'ordre de 30% pour toutes les espèces.

Le retrait et le gonflement sont directement proportionnels à la diminution ou à l'augmentation du taux d'humidité du bois. L'amplitude des variations dimensionnelles observées dépend :

-De la direction par rapport au fil du bois (axiale, radiale ou tangentielle),
-De l'espèce,
-Du nombre de points d'humidité perdus ou repris entre 0 et 30%.

Chaque espèce est caractérisée par trois coefficients de rétractabilité qui expriment les variations dimensionelles d'une pièce de bois pour une variation de 1%, selon chacune des trois directions :

-Le retrait axial est faible voire negligeable
-Le retrait radial (débit sur quartier)
-Le retrait tangentiel (débit sur dosse) est le plus important, il est environ 1,5 à 2 fois plus élevé que le retrait radial.

Cependant , pour quelques espèces, les retraits radial et tangentiel sont presque identiques : ces essences sont moins sensibles aux fentes de séchage.



La durabilité :

Lorsqu'on parle de durabilité, il s'agit uniquement du duramen du bois, l'aubier étant périssable. La durabilité d'un bois a trait à sa résistance naturelle face aux champignons de la pourriture. Elle est définie dans des conditions très particulières : La durée de vie d'un piquet de dimensions normalisée de ce bois au contact du sol. Comme il s'agit là d'une situation de haute agressivité du point de vue de l'attaque du bois, cette durabilité naturelle conventionnelle du duramen est relativement courte. Il est évident que, placé dans des conditions normales, ce bois aura une durabilité naturelle plus longue. Ainsi un bois classé V², placé dans les locaux intérieurs secs, a une durabilité pratiquement infinie.

²v = Périssable (moins de 5 ans pour un piquet de 50 x 50mm et moins de 10 ans pour un piquet de 100 x 100 mm

Page suivante >>
<<Page Précédente