L'art Egyptien


L'art égyptien, art de traditions religieuses, subit une très lente évolution au cours de sa durée, qui s'étend sur 3500 ans environ.

Caractéristiques :

Constructions souvent colossales, devant évoquer l'éternité grâce aux effets de masse et aux lignes sobres, géométriques : pyramides, obélisques, temples dont les colonnes trapues aux chapiteaux souvent lotiformes ou campaniformes supportent un entablement et une toiture en terrasse.
En architecture les Egyptiens utilisaient le calcaire et le granit.
En sculpture, ils travaillaient le granit, le porphyre, le calcaire souvent rehaussé de peinture et le bois. La terre cuite et le bronze étaient utilisés principalement pour les statuettes.L'or et les pierres précieuses servaient à faire des bijoux. Dans la statuaire et le bas-relief, l'art égyptien est souvent stylisé et statique pour exprimer le divin et le sacré. Les rois ou pharaons sont eux-mêmes des dieux. Par contre, dans les fresques il peut être vivant et familier pour rendre compte de la vie quotidienne.

Eléments de décoration :

Ornementation géométrique. Ornementation florale, inspirée du lotus ou nénuphar du Nil et du papyrus. La figure humaine et animale sont représentées, avec un grand souci de lisibilité mais sans perspective, ni modelé. (Léger modelé dans le cas du bas-relief.)

Le mobilier égyptien


Il est connu grâce aux peintures murales des tombes et aux pièces retrouvées lors des fouilles de certains tombeaux non encore pillés (Trésor de Tout Ankh Amon). Les outils : hache, scie égoïne, ciseau, grouge permettant de réaliser des assemblages très soignés : tenons et mortaises, coupes d'onglet et queues d'aronde.Le bois de sycomore et le cèdre sont employés, l'un souvent stuqué et peint, l'autre au naturel mais incrusté d'ivoire, d'ébène ou rehaussé d'or à la feuille.

Variétés de meubles

Sièges aux formes variées : tabourets pliants ou non, chaises et trônes au dossier incliné soutenu par des équerres, souvent incurvé, piètement consistant fréquemment en pattes de lion.
Les lits comportent un châssis sanglé de lanière de cuir ou de cordes tressées comme beaucoup d'assises de sièges et, une planchette de pied souvent richement décorée. Les grandes tables semblent inconnues : on ne trouve que des guéridons circulaires souvent a pied central.
Les coffres et les coffrets nous sont parvenus nombreux, servant à ranger les vêtements pour les premiers, les objets de toilette et les bijoux pour les seconds. De forme parallélépipédique ils possèdent des pieds pour les isoler du sol, et un couvercle plat, légèrement ou fortement bombé. Les flancs et le couvercle sont très sobres ou richement ornés.



Retour aux styles